Motion du Département Histoire et Théorie des Arts

, par Ingrid Pichon

Nous, enseignants-chercheurs du DHTA, après avoir pris connaissance des éléments contenus dans les rapports préalables au projet de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR), affirmons notre opposition aux mesures envisagées et notamment à la multiplication des appels à projet pour financer la recherche, à la suppression de la qualification, à la modulation des services et à la recrudescence des contrats précaires. 

Nous nous alarmons d’autant plus de ces mesures, si elles sont mises en œuvre, qu’elles nous semblent grever lourdement l’avenir professionnel des étudiants que nous formons et qu’elles sont susceptibles de les détourner des carrières de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Comme de nombreux départements, facultés, laboratoires, sociétés savantes et revues scientifiques, et en lien avec la mobilisation contre la réforme des retraites qui impacte gravement nos carrières, nous tenons à marquer notre profond désaccord avec ce projet et en appelons à la vigilance et la mobilisation contre ces atteintes à notre statut donc à nos missions. 

 

Votée le 10/02/20 à la majorité.

 6 oui, 2 abstentions